L’IATF (International Automotive Task Force) est l’équivalent du comité ISO mais pour le domaine automobile. L’IATF est un regroupement de dix principaux fabricants automobile qui ont élaboré initialement la norme TS 16949 lors de sa première parution en 2002.  Ils se rencontrent régulièrement afin de clarifier les exigences, répondre aux questions des registraires et communiquer les interprétations et clarifications des requis de la norme IATF 16949.  L’IATF accrédite aussi les registraires et certifie les auditeurs qui pourront travailler pour ces derniers.  

L’enregistrement à la norme IATF 16949 débute par une demande client.  Lorsque vous obtenez un contrat avec un client automobile, ce dernier vous communiquera ses exigences parmi lesquelles un enregistrement à la norme sera requis.  La norme IATF 16949 s’applique aux organisations de services (peinture, traitement thermique, enduit (coating), soudure, etc.), de sous-assemblage, aux fabriquants de matière première, de pièces accessoires, de logiciel intégré et de fabrication de pièces de série qui aboutissent sur les lignes d’assemblage des fabricants d’origine (OEM) et/ou des pièces de rechange (concessionnaires) tout au long de la garantie du véhicule.

De façon plus succincte, si le produit ou le service que vous vendez à votre client « demeure intégré dans la pièce » qui se retrouve sur la ligne d’assemblage des véhicules d’origine, vous vous qualifiez à la norme IATF.  Voici quelques exemples de types d’activités effectuées par des organisation qui ne seraient PAS éligibles :

  • Fabriquant d’outillages:  même si l’outillage assure souvent la conformité du produit au dessin, l’outillage lui-même ne se retrouve pas sur la ligne d’assemblage des véhicules d’origine.
  • Fournisseur de gaz : si le gaz est utilisé dans le procédé, il ne reste pas dans la pièce qui est par la suite transmise au client. Par exemple, le gaz utilisé pour la soudure de pièces.  En contrepartie, si le gaz se retrouve dans la pièce, pensons aux capacités utilisés dans les circuits électroniques, alors le fournisseur de gaz serait éligible à la certification.

Le site web de l’IATF est une source d’informations essentielles pour les organisations qui sont certifiées (ou qui souhaitent le devenir) à la norme IATF.  Les éléments suivants doivent être connus de ces dernières:

  • Les requis de la norme, tels qu’inscrits dans les document de la norme IATF 16949 que vous avez (ou allez) acheté, sont parfois modifiés avec le temps.  En effet, les registraires communiquent souvent avec l’IATF afin de, soit poser des questions, ou obtenir des clarifications sur certains requis.  Suivant cet exercice, la documentation de la norme IATF 16949 n’est PAS mise à jour tant qu’une nouvelle version ne sera pas publiée.  Entre temps,  ces informations se retrouvent sur le site web de l’IATF.
  • Ainsi, si vous n’êtes pas avisés de ces dernières, le registraire pourrait vous émettre des non-conformités lors de votre audit externe dans le cas où vous ne seriez pas conforme à ce nouveau requis modifié.
  • Les interprétations sanctionnées de la norme (SI): Les modifications aux requis se retrouvent sur le lien suivant : https://www.iatfglobaloversight.org/iatf-169492016/iatf-169492016-sis/.
    IMPORTANT : Toujours vous assurer que la date de la version française corresponde à celle de la version anglaise car il y a souvent un délai pour la traduction de ces dernières dans toutes les langues.
  • Les questions fréquemment posées : Document très important dans lequel l’IATF vulgarise les interprétations des requis et répond aux questions posées par les registraires.  Ces FAQ se retrouvent sur le lien suivant : https://www.iatfglobaloversight.org/iatf-169492016/iatf-169492016-faqs/

La norme IATF 16949 est régie par l’application et la mise en place des exigences mentionnées dans ce document. L’IATF publie ses Scheme Rules dans un document disponible pour achat sur le site de l’AIAG.org. Ces dernières sont attribuables aux trois responsables impliqués dans les certifications à la norme automobile soient le registraire, les auditeurs externes et l’organisation qui se fait enregistrer (vous!).

Les Scheme Rules concernent les règles associées au système qualité requis chez le registraire incluant son processus d’audits internes, son processus de qualification et gestion des compétences des auditeurs externes et la gestion des contrats avec les organisations qui veulent se faire certifier. 

Les Scheme Rules incluent aussi les détails et réglementations associées à tout le cycle d’enregistrement, de maintien et de décertification.  Il détaille aussi les particularités du nombre de jours requis pour les types d’audits ainsi que les certifications corporatives. 

La norme IATF 16949 ainsi que les règles peuvent être achetées au même endroit entres autre sur le site de l’AIAG.org ou sur le site de l’AFNOR pour obtenir la version française. 

Il faut toutefois savoir que plusieurs interprétations sont communiquées sur le site de l’IATF.org. et qu’il faut aussi consulter ce dernier afin d’être à jour sur les dernières requis.  En effet, la norme telle que documentée ne contient pas les dernières interprétations communiquées sur le site de l’IATF. 

Vous référer au sujet ci-dessus « IMPORTANT À LIRE : Connaître l’IATF et son site web » pour de plus amples informations à ce sujet.

Le processus d’enregistrement se déroule en deux étapes :

  • la phase I, d’une durée habituelle de 1 jour, dans laquelle le registraire évalue votre préparation à la phase II, qui concerne l’audit officiel.   La conclusion de cette activité est « prêt » ou « pas prêt ».  Dans ce dernier cas, une autre phase I doit être effectuée.
    Il faut aussi savoir qu’aucune non-conformité n’est émise dans cette phase, mais plutôt des observations à corriger pour la phase II.
    Télécharger les informations qui sont confirmées et revues par le registraire lors de la phase I (PDF, 270kb)
  • la phase II, est l’étape officielle consistant en l’évaluation complète de votre système qualité et s’effectue toujours au site de fabrication.  Dans les situations où des sites supports sont inclus (voir section ci-dessous pour la signification de site support), ces derniers seront visités avant le site de fabrication.  La durée de l’audit peut varier en fonction de :
      • votre responsabilité ou non concernant la conception du produit
      • le nombre d’employés total (site de fabrication + sites supports proportionnels)
      • le nombre de sites supports à inclure
      • si vous avez un enregistrement corporatif (plusieurs sites appartenant à une même organisation)
      • toutes les informations reliées à ces détails se retrouvent dans les Scheme Rules

Les sites supports représentent des localisations géographiques différentes du site de fabrication, avec lesquelles le site de fabrication effectue des interactions nécessaires à la rencontre des besoins et exigences clients.  Les sites supports ont des activités qui devront être mentionnées sur le certificat. 

Exemples : centre de conception de produits, processus d’ingénierie de procédés, processus d’achats, centre de distribution, siège social pour les ressources humaines, etc.

Les sites supports ne peuvent être enregistrés à la norme IATF 16949 individuellement (voir critères d’éligibilité ci-dessus) par contre, ils sont inclus dans la certification du site de fabrication.  Ils doivent faire partie du système qualité, et sont donc implicitement évalués et visités par le registraire, avant l’évaluation initiale du site de fabrication. 

Les manuels de référence communément appelés « Core tools » ou « livres bleus de l’AIAG » sont des guides qui ont été développés originairement par les 3 grands fabricants américains Ford, GM et Chrysler, dans l’ère précédant la venue de la norme IATF 16949, soit QS 9000.

Si vous êtes dans la chaîne d’approvisionnement d’un de ces derniers ou de leurs fournisseurs, vous aurez à mettre en application ces manuels de référence (5 guides).  Ils sont en effet obligatoires dans la norme IATF 16949.

StratéisQM offre des formations sur plusieurs de ces derniers.  Cliquez sur les liens afin de voir le sujet et le contenu associé aux formations:

La norme IATF 16949 est une des seules normes qui exige différents types d’audits.  Certains clients vont même ajouter des types supplémentaires à réaliser tels que audits par niveau (exemple: LPA-  layered process audits).  Il faut noter que tous les types d’audits ci-dessous doivent être planifiés dans votre calendrier d’audits et certains doivent être réalisés sur TOUS les quarts de travail.

Assistez à nos formations afin de connaître les détails associés aux différents types d’audits.

  • Audits de système ou de processus :  audits réalisés sur tous les processus du système qualité.  Doivent être effectués en utilisant l’approche processus et sur un cycle triannuel.
    Intention : assurer la conformité aux exigences applicables (norme IATF, exigences clients, exigences réglementaires, etc), assurer le suivi sur la performance du système qualité et de son amélioration, et surtout, informer la haute direction sur la performance du système.
    Formation reliéeAuditeur interne IATF 16949
  • Audits de procédé : audits assurant la vérification de la conformité aux paramètres définis lors de la mise en place des procédés de fabrication (incluant les procédés spéciaux) afin de confirmer la capabilité (CPk) et la stabilité des procédés de fabrication en comparaison au moment où le PPAP avait été effectué.  L’exercice est aussi effectué de façon à confirmer les paramètres définis sur les plans de contrôles.
    Pour plusieurs procédés spéciaux tels que peinture, soudure, placage, traitement thermiques, des guides (CQI) sont disponibles afin de vous aider à effectuer les vérifications techniques de ces derniers.  Les CQI sont disponibles sur le site de l’AIAG.org.
    Formation reliéeAuditeur de procédé
  • Audits de produits : audits assurant le respect et la revue des exigences clients applicables aux produits eux-mêmes : respect du dessin, des matériaux, des exigences de tests, d’inspection, d’emballages, etc.
    Ces audits assurent donc que ce qui avait été soumis et accepté lors du PPAP est non seulement encore respecté mais idéalement amélioré!

Les exigences spécifiques des clients sont souvent fournies lors de la demande d’une soumission par les nouveaux clients.  Différentes terminologies sont aussi utilisées telles que Customer Specific Requirements  (CSR), Manuels qualité du fournisseur (Supplier quality manual), etc. 

Il est impératif de démontrer que vous avez en place un processus pour identifier et capturer les exigences de vos clients, les analyser et évaluer leur impact sur votre système qualité

Aussi, vous devez être en mesure de gérer vous-même les changements de révisions de ces derniers lorsqu’ils sont disponibles sur les portails de vos clients. 

Pour les fournisseurs directs (TIER 1) aux fabricants d’origine (OEM), les dernières versions des exigences des fabricants telles que Ford, GM, BMW, FCA, FIAT, etc. Par exemple, si vous êtes un fournisseur direct à Ford, GM ou FCA (et quelques autres) se retrouvent dans l’onglet « customer specific requirements » sur le site de l’IATF.

Soyez avisés que l’IATF est très stricte concernant le report des dates de visites.  Ces dernières sont toujours définies à partir du dernier jour de votre phase II ou de votre réenregistrement selon le cas.  Appelons cette date « A ».  Voici quelques informations à savoir :

–         évaluations annuelles : +1 mois / – 3 mois de « A »

–         ré-enregistrements (3 ans) : + 0 jours, – 3 mois de « A »

Il faut noter que le nouveau certificat doit être réémis AVANT la date d’expiration du certificat actuel. Cette exigence fait en sorte que le réenregistrement est souvent devancé de quelques semaines (ou mois) afin de permettre la fermeture des non-conformités et la revue par le comité technique du registraire avant cette date butoire.

Les dates ne vous conviennent pas?

Proposez VOS dates en priorité