Quand la gestion du risque client n’est pas optimale, l’IATF s’impose.

Le 23 février 2021 dernier, l’IATF a développé un concept plus défini du moment et de la manière dont les jours d’audit minimum doivent être augmentés en fonction du risque client.
Ce concept clarifie comment ajouter du temps d’audit aux organisations certifiées qui sont des fournisseurs de niveau 1 (Tier 1) à un fabricant automobile. Ces fournisseurs de niveau 1 auront un certain temps (heures) ajouté à leur audit s’ils ne respectent pas les objectifs de qualité et de performance de livraison spécifiés par l’IATF.
Le registraire utilisera le temps d’audit supplémentaire pour se concentrer sur le processus d’action corrective et la prévention de la récurrence, y compris pour les processus et produits connexes.
L’IATF a approuvé des interprétations sanctionnées supplémentaires au niveau des Scheme rules (SI 26-28) qui définissent la méthode de mise en œuvre de ce concept. 
Voici le texte modifié issu des 2 modifications apportées aux Scheme rules:
  • Audits spéciaux: Il peut s’avérer nécessaire pour le registraire de faire des audits spéciaux dans les cas suivants:
    – enquêter sur les plaintes de performance;
    – en réponse aux modifications du système de gestion de la qualité du client;
    – des changements importants sur le site du client;
    – à la suite d’un certificat suspendu;
    – vérifier la mise en œuvre effective des actions correctives identifiées pour les non-conformités;
    – vérifier la mise en œuvre effective des actions correctives identifiées pour les non-conformités considéré ouvert accepté2 ouvert3 mais résolu à 100% (voir section 5.11.3 c);
    pour vérifier que les actions correctives mises en œuvre montrent une amélioration atteinte du ou des indicateurs de performance client (***NOUVEAUTÉ***);
    – “…….”
  • Augmentation de la durée des visites: Lorsque l’organisation n’atteint pas les objectifs de qualité et/ou de livraison exigés par les fabricants d’origine:
    Le registraire doit augmenter le nombre total de jours d’audit selon les heures indiquées dans le tableau situé dans le SI #26. Le temps d’audit supplémentaire doit être utilisé pour revoir les actions correctives associées à la qualité et/ou à la livraison reliés aux objectifs non atteints et au risque associé à des processus / produits similaires. La seule exception s’applique à l’organisation qui pourrait fournir la preuve de la mise en œuvre efficace des actions correctives pour les problèmes de qualité et/ou de performance de livraison.
    Cette durée d’audit additionnelle s’applique seulmenet après que toutes les réductions aient été appliquées, mais avant l’arrondissement selon la règle 5,2 p). L’augmentation s’applique à l’audit en cours.  Cette dernière  peut varier entre 4 et 8 heures selon le nombre de clients OEM ainsi que le nombre d’employés dans l’organisation (selon le tableau).
    NOTE: L’augmentation des jours d’audit s’applique uniquement à la surveillance, au transfert ou à la recertification.

Rechercher
Catégories

Les dates ne vous conviennent pas?

Proposez VOS dates en priorité