VOS commentaires considérés dans la nouvelle version TS?

AIAG survey
Selon la nouvelle étude découlant des résultats de l’enquête effectuée par l’AIAG (ref. article précédent), les principaux constructeurs automobiles et leurs fournisseurs estiment que 3,5 milliards $ en économies de coûts pourraient être atteints si la complexité et la redondance des exigences des Systèmes de Management Qualité (SMQ) étaient réduites.
L’étude révèle que, bien que l’état actuel de la qualité est meilleur qu’il n’ait jamais été, d’importantes possibilités d’amélioration existent encore dans les SMQ, entres autres dans la résolution de problèmes, les exigences spécifiques des clients (CSR), le développement de produits, et la perte d’expertise.  L’étude a identifié ces sujets étant les plus difficiles pour les fabricants automobiles dans leurs efforts de parvenir à une plus grande efficacité dans les systèmes de qualité, les normes et pratiques de l’industrie.
L’enquête et l’analyse, menées par l’Automotive Industry Action Group (AIAG) en collaboration avec Deloitte Consulting LLP (Deloitte),  sont détaillées dans un papier publié et intitulé « Qualité 2020 ».
Qualité 2020 utilise les données de l’enquête pour identifier les améliorations nécessaires, dans le but de les mettre en place en 2017, puis en mesurant les résultats de cette initiative de qualité à l’échelle de l’industrie en 2020. Le document comprend des entrevues exclusives avec les cadres supérieurs de qualité de plusieurs constructeurs automobiles et les fournisseurs de niveau 1 – et est disponible en téléchargement gratuit (version anglaise PDF, 8Mb)
Avec le lancement de la nouvelle norme ISO-9001: 2015 prévu en Septembre, les résultats de l’étude de la qualité 2020 sont encore plus importants.”
Parmi les principales conclusions de l’étude:

  •  Les équipementiers et les fournisseurs mettent au même rang les deux problèmes les plus critiques et qui ont le plus d’effets sur la qualité , soient la Résolution de problèmes et les exigences spécifiques clients.
  • Plus d’un tiers des répondants ont estimé il y a un potentiel significatif d’amélioration en résolution de problèmes.
  • En ce qui concerne les CSR, les fournisseurs sont plus orientés dans la standardisation des processus et des systèmes opérationnels, tandis que les équipementiers sont plus concernés par la gestion des attentes et des relations clients.
  • En moyenne, les répondants investissent 116 journées de travail et plus de 100,000 dollars par an pour se conformer aux exigences du SMQ. Une économie de près de 50,000 dollars par site est projetée si la complexité et la redondance des exigences de SMQ étaient réduites.
  •  Les répondants ont identifié deux principales sources de complexité et de risque pour la qualité : les attentes irréalistes et la crainte que la validation du système ne se soit parfois pas effectuée avant le lancement du produit.
  • Les constructeurs automobiles sont préoccupés par le grand nombre de départs à la retraite des baby-boomers dans les cinq à huit années à venir, citant la perte de savoir-faire, les enseignants et mentors.

Le document propose l’introspection sur ces conclusions, et suggère des recommandations clés.
“Notre industrie a fait des progrès phénoménaux dans la qualité et la fiabilité des véhicules que nous produisons», dit Sharland. “Mais alors que l’industrie a déployé des processus très robustes et de grands outils, il y a un besoin d’accélérer le transfert des connaissances de base tout au long de la chaîne d’approvisionnement mondiale et de faire un engagement renouvelé…».
«La collaboration, la normalisation, et le déploiement généralisé de connaissances de qualité et des outils connexes sont les seuls moyens que nous pouvons utiliser pour réussir à atténuer les risques et de fournir des résultats plus prévisibles sur une base mondiale”, dit-il.

Rechercher
Catégories

Les dates ne vous conviennent pas?

Proposez VOS dates en priorité